------------------------ Blog ------------------------

ob_5f97f3_banner

La coqueluche est de retour !


En Belgique, plusieurs cas graves et quelques décès de nouveaux-nés ont été observés au cours de ces trois dernières années des suites de la coqueluche.

Les adultes non immunisés peuvent l’attraper sans s’en rendre compte et la transmettre aux bébés, pour qui la coqueluche peut être extrêmement grave, voire mortelle s’ils ne sont pas protégés par la vaccination.

AGENT RESPONSABLE

C’est une bactérie (Bordetella Pertussis) qui provoque la maladie.

 1

MALADIE

La coqueluche est une infection respiratoire très contagieuse qui se caractérise par de violentes quintes de toux. Cette maladie, qui peut passer inaperçue chez l’adulte, est une maladie grave chez le bébé. Avant l’âge de 6 mois, elle peut même être mortelle car les quintes de toux peuvent provoquer des arrêts respiratoires ou cardiaques.

MODE DE TRANSMISSION

La maladie se transmet par les postillons de salive émis lorsque l’on tousse et/ou on éternue.

COMMENT PROTÉGER MON BÉBÉ ?

Vaccin

 

 

 

 

 

 

 

 

L’immunisation grâce à la vaccination est la meilleure protection contre la coqueluche.

ACTUELLEMENT, IL EST RECOMMANDÉ DE:

  • Vacciner les femmes enceintes entre la 24ème et la 32ème semaine de grossesse:
    Grâce à cette vaccination de la mère, des anticorps contre la coqueluche sont transmis au fœtus via le placenta. Ceci permet de protéger le nouveau-né dès la naissance et jusqu’à l’installation de son immunité grâce à sa propre vaccination (au bout des 3 injections) qui se fait à 2, 3 et 4 mois.
  • Vacciner l’entourage ou « cocoon »:

child girl listening pregnant mother's belly

Il s’agit d’administrer une dose unique de rappel à toute personne en contact avec les nourrissons : les parents, les grands-parents, les frères et sœurs et tout autre adulte en contact régulier avec le bébé. L’idéal serait de réaliser cette vaccination avant la naissance du bébé ou dès sa naissance.

  • Respecter le calendrier vaccinal de bébé:

printcomp.aspx

En effet, retarder la vaccination de l’enfant est dangereux car le risque d’attraper la coqueluche et de développer des complications est majeur dans la première année de vie.

Decouvrez nos autres conseils

Contact

Si vous désirez prendre contact avec votre gynécologue. Remplissez le formulaire de contact.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha

0 votes
Les commentaires
Laissez votre commentaire