------------------------ Blog ------------------------

peridurale-accouchement5-e1321972972783

La péridurale… même pas mal!


S’il est certain qu’une bonne préparation à l’accouchement peut rendre plus supportables les douleurs de la naissance, certaines mamans, pour des raisons qui leur sont personnelles, ont absolument besoin d’une aide efficace contre la douleur. Il est temps de parler de cette technique.

L’anésthésie péridurale

La péridurale consiste à injecter un produit analgésique dans la colonne vertébrale, qui anesthésie la moitié inférieure du corps pendant environ deux heures. Elle supprime totalement la douleur, mais l’injection doit être parfaitement calculée car il faut que son effet se soit dissipé à la fin de la seconde période de travail pour que la poussée soit efficace et pas trop longue.

La piqûre… concrètement

Tandis que vous êtes assise avec votre dos arrondi, l’anesthésiste effectue une petite anesthésie locale avant de faire la piqûre de la péridurale dans le bas du dos. L’anesthésie péridurale n’est donc pas douloureuse. Un petit tuyau est laissé en place afin de pouvoir réitérer les injections.

Quand fait-on cette piqûre?

En général, lorsque l’ouverture de votre col aura atteint 3cm. Mais il sera trop tard pour la demander si l’arrivée du bébé est imminente car le délai d’installation est d’environ 15 minutes. Aussi, en cas de césarienne, la péridurale évite une anesthésie générale.

Avantages et inconvénients de la péridurale

Les avantages de la péridurale sont de plusieurs ordres:

  • Elle permet à la mère d’être consciente, d’entendre le premier cri de son bébé et de le voir immédiatement.
  • Elle autorise dans de nombreux cas la présence du père.
  • Enfin, il est utile de préciser que les médicaments utilisés ne franchissent pas le placenta et que par conséquent l’enfant ne reçoit aucune drogue.

Il existe trois contre-indications absolues

  • Les troubles de la coagulation.
  • L’infection générale et les infections cutanées en regard de la zone de ponction.
  • Les anomalies de la colonne vertébrale lombaire qui conduiraient à un échec d’une anesthésie loco-régionale.
Parlons-en ! 

Ou contactez-moi via ce formulaire !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha

0 votes
Les commentaires
Laissez votre commentaire